L’ESPRIT

 
Le mot du présidentL’optimisme n’est pas une aptitude congénitale au bonheur qui nous affranchirait des problèmes douloureux et des grands chagrins de notre vie.

 
L’optimisme est un apprentissage par lequel, à partir d’une décision consciente, l’homme se construit dans la connaissance de lui-même et la discipline.Le contraire de l’optimisme n’est pas uniquement le pessimisme. Le contraire de l’optimisme est aussi et peut-être surtout le cynisme.
On vous demandera sans doute ce que vous faites dans cette association.
Répondez en toute simplicité qu’ensemble, nous allons initier une métamorphose culturelle et rien de moins, la métamorphose de la confiance en l’avenir, cette confiance qui engendre le désir et le plaisir d’entreprendre pour que demain le monde soit plus beau, plus juste, plus humain qu’il ne l’est aujourd’hui.
Tous ensemble, nous allons initier la révolution culturelle du réalisme optimiste, celle qui choisira la coopération inspirée par la croyance en l’abondance, plutôt que la concurrence qui repose sur la crainte de la pénurie.
La confiance est lumineuse. Elle est à l’opposé de nos peurs, de nos peurs qui souvent sont arrimées à l’ignorance et en particulier la peur de l’autre dans ses différences, de l’autre si différent de moi socialement et culturellement, de l’autre dont la peau n’a pas la même couleur que la mienne, de l’autre qui pratique une autre religion, de l’autre qui parle une autre langue.
Notre association ne cherche pas à convaincre les pessimistes, les sceptiques ou autres cyniques. Elle s’adresse aux personnes qui ont opté pour l’optimisme, afin que leur réunion augmente la force et l’efficacité de leur enthousiasme.
Je crois, disait Jean Rey, que l’esprit souffle sur le monde comme le vent sur la mer. Si nous voulons que l’esprit soit efficace, il faut ouvrir la voile toute grande et placer notre bateau dans la bonne direction.
Bien amicalement.
Luc Simonet
   Fondateur

 

Google+