L’ASSOCIATION

 

HISTOIRE DE LA LIGUE DES OPTIMISTES

ET DE SON CREATEUR LUC SIMONET

La Ligue des Optimistes de la Principauté de Monaco est la branche monégasque de l’association internationale Optimistes Sans Frontières.

Cette idée plus sérieuse qu’il n’y paraît est née de Luc Simonet, un avocat belge qui avait décidé de prendre une année sabbatique et qui rêvait d’un monde meilleur.

A qui se plaint du temps, il répond “Dites plutôt que c’est un beau jour de pluie”! D’où le déclic de la création d’une association destinée à promouvoir l’optimisme… C’est bon pour le moral.

Pour s’amuser, il crée un logo rose au grand sourire qu’il met un peu partout… Sur des parapluies, des tramways, une voiture qui fait Paris-Dakar sans pétrole,… Il crée une chorale, des conférences optimistes suivies de drinks, où il est demandé de parler à trois personnes qu’on ne connaît pas (encore).

Lors de la création de la Ligue des Optimistes en 2005, il ne s’attendait pas à un tel succès… Actuellement 20.000 abonnés à la newsletter dans le monde, 5.000 membres en Belgique et 1.000 en France, dont des personnalités comme Jean d’Ormesson, Erik Orsenna, Mathieu Ricard, Philippe Gabilliet, France Roque, Philippe Bobola,… La Ligue des Optimistes qui est née en Belgique est présente en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Bénin, en Suisse, au Luxembourg, en Espagne, à Monaco et bientôt au Congo, au Congo Brazzaville, au Ruanda, à Malte, au Niger, en Mauritanie et au Canada.

Le fondateur de la Ligue ne veut pas que les Optimistes s’érigent en donneurs de leçons. Il souhaite uniquement nous convaincre que chacun à notre niveau, nous sommes responsables du monde dans lequel nous vivons et de son évolution.

L’Optimisme, dit-il, n’est pas seulement le contraire du pessimisme. Il est aussi et peut-être davantage encore le contraire du cynisme.

Google+